La Société Marcé Francophone

L'association francophone pour l'étude
des pathologies psychiatriques puerpérales et périnatales

Navigations dans "Nos publications"

Liste des Unités Mère-enfants (UME)

Carte des UME de France / Belgique / Luxembourg / Pays-Bas

Formation continue

La SMF est évaluée favorablement par l'OGDPC

Logo OGDPC

Recherche

Découvrez "La vie et l'oeuvre de Louis-Victor Marcé"

par JP Luauté et Th. Lempérière. Ouvrage soutenu par la SMF. Parution en octobre 2012

couverture livre
(cliquez sur la couverture pour voir la fiche du livre sur le site Fnac)

Découvrez le Cahier Marcé n°7: "Accueillir les pères en périnatalité"

Sous la direction de Nine GLANGEAUD-FREUDENTHAL et Florence GRESSIER

Ouvrage soutenu par la SMF. Parution en avril 2017

accueillir peres perinatalite

 

Découvrez le Cahier Marcé n°6 : "Le déni de grossesse, un trouble de la gestation psychique"

Sous la direction de Benoit BAYLE. Ouvrage soutenu par la SMF. Parution en février 2016

bayle deni grossesse
(cliquez sur la couverture pour en savoir plus)

Dernières publications

(cliquez sur la couverture
pour en savoir plus)

 

couverture joint care

Yapaka be livre

Couverture clinique familiale

couverture traumas precoces

Pour consulter l'ensemble de nos publications diverses, veuillez cliquer ci-dessous.

Envoyez vos articles récents sur les thèmes de périnatalité et santé mentale pour qu'ils soient cités sur le site SMF à Nine Glangeaud (voir la page "nous contacter").

 

Publications du groupe de travail "Psychopathologie conceptionnelle et développement anténatal"

 

Ces pages sont sous l'entière responsabilité du groupe PSYCHOPATHOLOGIE CONCEPTIONNELLE ET DEVELOPPEMENT ANTENATAL

« L'identité conceptionnelle. Tout se joue-t-il avant la naissance ? » par Benoît Bayle Cahier Marcé n°1, Collection « Médecine, Psychanalyse et Société », éditions Penta-L'Harmattan, Paris, 2005

Compte rendu n°10 de janvier 2006 - Ma mère est schizophrène
Compte rendu n°7 de octobre 2004 - Les conséquences du deuil périnatal sur la famille
Compte rendu n°6 de juin 2004 - Les grossesses après deuil
Compte rendu n°5 de mars 2004 - Urgences psychiatriques et réseau de soins en psychiatrie périnatale
Compte rendu n°4 de novembre 2003 - La survivance prénatale
Compte rendu n°3 de juin 2003 -Traumatismes sexuels de l’enfance et maternité

contact :

Benoît BAYLE

CMP
1, rue Gabriel Lelong
28000 Chartres
tel. : 02 37 35 61 01

 

Ouvrages de recherche et clinique

"Prendre soin du bébé placé"

Geneviève Bruwier, yapaka.be

Yapaka be livre

Placer un bébé répond toujours à une nécessité de le protéger de la violence et de la destructivité qu’il subit dans son cadre familial. Cependant, si la séparation est nécessaire, elle ne soigne pas. Aider un enfant à grandir au sein d’une autre famille ou en institution doit se penser dans la continuité de son histoire, en prenant en compte les difficultés et les souffrances et en organisant les soins et conditions nécessaires à son développement. Ces modalités comprennent aussi l’attention portée aux parents et le soutien à la famille d’accueil et aux professionnels. Car prendre soin d’un enfant qui a vécu des relations carencées et présente des troubles du comportement représente un défi à relever ensemble.
Partant d’un besoin de continuité et de cohérence de soins, cet ouvrage apporte des pistes de réflexion aux professionnels engagés auprès des bébés négligés ou traumatisés...

 

http://www.yapaka.be/livre/prendre-soin-du-bebe-place

 

 

 

"Clinique familiale de la périnatalité-Du temps de la grossesse aux premiers liens"

Elisabeth Darchis
Préface : Alberto Eiguer - Postface : Antoine Guedeney
Dunod, février 2016

 

Couverture clinique familialeDes modèles théoriques ont accompagné depuis quelques décennies les pratiques de la prise en charge de la dyade mère bébé, de l’interaction mère-père bébé. Mais depuis les années 1990, de nouvelles recherches et pratiques sont apparues concernant la psychanalyse de la famille en périnatalité. Ce livre décrit la théorisation de cette approche familiale psychanalytique périnatale, issue entre autre de la pratique et des recherches de l’auteur.

Cette approche groupale de la famille lors de l’arrivée du bébé permet d’explorer le fonctionnement psychique du groupe famille et d’approfondir l’opportunité de techniques thérapeutiques car ces connaissances ouvrent sur des prises en charge et des préventions efficaces en périnatalité.
DUNOD, 24/02/2016, 256 pages.

 

 

 

 

 

"les traumatismes relationnels précoces"Clinique de l'enfant placé

  
Emmanuelle BONNEVILLE-BARUCHEL, Préface de Maurice BERGER, Postface de Albert CICCONE 

Editions Erès, collection "la vie de l'enfant", février 2015

couverture traumas precoces

Les enfants placés ont été confrontés, pendant leurs premières années de vie, à des environnements qui n’ont pas pu répondre à leurs besoins fondamentaux et leur ont fait vivre des expériences répétées et fréquentes de stress extrême, de maltraitance et/ou de négligence. Ils présentent souvent des troubles relationnels et comportementaux, caractérisés par la tyrannie, l’avidité, l’agitation, l’évitement ou l’attaque de la pensée et de la relation, voire la violence et la destructivité, qui mettent en difficulté les professionnels auxquels ils sont confiés.

Présenté de façon claire et accessible à tout professionnel de l’enfance, ce livre apporte des éléments de compréhension de l’origine et des manifestations des troubles des enfants maltraités. S’appuyant sur son expérience clinique, l’auteur montre la complexité de ces situations, décrit le cercle interactif infernal qui se répète chez ces enfants, explore avec pertinence leur monde intérieur, leurs logiques subjectives. Elle développe une approche diagnostique et sémiologique des pathologies des traumatismes relationnels précoces, aux antipodes d’un enfermement nosographique, et ouvre des pistes de réflexion pour améliorer les dispositifs d’accueil et de prise en charge de ces enfants déroutants.

 

 

 

"Petite enfance et psychopathologie"

Parution du livre d'Antoine Guedeney avec Julie Le Foll, Laure Vannier, Sylvie Viaux Savelon et Jaqueline Wendland

Collection les âges de la vie, 293 p., éditions ELSEVIER MASSON, novembre 2014

Ce manuel illustré de nombreux schémas et photos fait suite à celui de Mazet & Stoleru. Destiné aux équipes des centres de petite enfance, aux puéricultrices et sages femmes, aux psychologues d emaster 1 et 2aux médecins et psychologues des crèches et de PMI, aux Unités Mère Bébé, aux médecins scolaires, mais aussi aux psychiatres d'adultes, il décrit d'abord l'histoire de la psychiatrie du bébé en France, et les évolutions récentes en matière de compréhension du développement psychologique précoce et de ses méthodes d 'étude. Il aborde ensuite les divers aspects de la psychopathologie précoce et ses systèmes de classification, puis détaille des situations spécifiques (diagnostic anténatal, enjeux de la prématurité, cancer et grossesse, mères à troubles limites , parents psychotiques, dépression post natale , effet de violences conjugales, maladies organiques et syndromes génétiques les plus fréquents. Il se termine par deux chapitres sur les modes d'intervention psycho-thérapeutiques dans la petite enfance et par un chapitre sur la prévention.

 

"Prendre soin de l'enfance"

De Myriam David

Textes et commentaires recueillis par Marie-Laure Cadart, Editions Eres, novembre 2014

Ces textes rassemblés pour la première fois montrent l'oeuvre pionnière et trop peu connue de Myriam David (1917-2004), « grande dame » de la pédopsychiatrie française. Son apport constitue le socle de nombreuses pratiques professionnelles dans le champ de l'enfance, du travail social et de la recherche clinique.

Ce recueil de textes frappe par le caractère novateur des contributions de Myriam David lorsqu'elles furent publiées et plus encore par leur étonnante actualité aujourd'hui, ce que soulignent, dans chaque domaine exploré, des spécialistes, amis et élèves. À l'heure où beaucoup de pratiques dans le champ du social, de l'enfance et de la petite enfance sont ébranlées,ce regard porté du côté de leurs fondations est salutaire.

 

"Psychopathologie de la périnatalité et de la parentalité"

Jacques Dayan & al, éditions Elsevier, octobre 2014

Ce livre est devenu un classique depuis sa première édition en 1996. Cette édition entièrement refondue était très attendue.car il a été le premier ouvrage en français de santé mentale, de psychopathologie et de psychiatrie périnatales. Toute l'expérience, considérable, de clinicien et de chercheur de Jacques Dayan s'y retrouve. C'est un manuel qui fera référence pour tous les professionnels de la périnatalité psychique, en particulier internes, médecins, sages femmes, psychologues, qui recherchent une présentation à la fois panoramique et approfondie des théories psychopathologiques française et étrangères, des données de la clinique, et des résultats les plus récents de la recherche dans ce domaine en pleine émergence.
Entouré de collaborateurs eux aussi reconnus, Jacques Dayan aborde des questions sociétales du champ périnatal encore malheureusement négligées sous l'angle scientifique, en particulier sur le devenir de l'enfant : homoparentalité; adoption, abandon, infanticide, et surtout parentalité. Sur cette question qui lui est chère de longue date, il livre une précieuse synthèse sur les modèles et concepts, indispensable à l'exercice éclairé en période périnatale comme à d'autres âges de la vie de l'enfant . Sur ces thèmes, les données rigoureusement présentées contribueront à éclairer les débats sociétaux.

L'ouvrage traite aussi de façon actuelle du père et de la mère. Il éclaircit les questions que posent la dépression post natale, la psychose du post partum avec une attention particulière aux modes de prévention et d'intervention précoce, cependant que le chapitre sur les psychotropes rassemble des données éparses dans la littérature francophone.

Ce livre constitue une formidable preuve de la vitalité de la santé mentale et psychiatrie périnatales dans l'aire francophone et dans le monde, une remarquable mise au point et un outil désormais indispensable, précieuse contribution au développement de ce champ par la formation de tous les professionnels qui y sont engagés.

 

"Manuel de psychologie clinique de la périnatalité" par Sylvain Missonnier, Micheline Blazy, Nathalie Boige, Nathalie Presme et Odile Tagawa

Aux Editions Masson 2012

«La Psychiatrie Foetale »

Marie-José Soubieux, Michel Soulé Collection Que sais-je ?, PUF (ed), Paris, aôut 2005.</p> <p> Sous le titre "La psychiatrie foetale", ce livre aborde des thèmes tels que l'échographie obstétricale, l'Interruption Médicale de Grossesse (IMG), le deuil périnatal ou la maltraitance à foetus, sous un éclairage psychologique.</p> <p>Pour ces sujets nouveaux, les auteurs, tous deux pédopsychiatres, livrent le fruit de 15 années d'expérience clinique auprès de parents confrontés un diagnostic prénatal. En effet, le psychanalyste a maintenant sa place dans les équipes pluridisciplinaires, à tout moment de la grossesse, dès qu'il y a une anomalie grave, lors d'un deuil périnatal ou lors d'une grossesse suivant la mort d'un fœtus, pour apporter aide et accompagnement aux parents comme à l'équipe.</p> <p>"La psychiatrie foetale" s'adresse tout d'abord aux professionnels de la petite enfance, psychiatres, psychologues, obstétriciens, pédiatres, sages-femmes, puéricultrices. Il s'adresse également aux psychiatres d'enfants, d'adolescents et d'adultes dans la mesure où la médecine foetale et les difficultés du foetus ont souvent des conséquences psychologiques voire psychopathologiques pour la mère et la famille. Enfin, les parents confrontés à des situations de médecine foetale y trouveront des informations sur le fonctionnement de ces services, le vécu de parents aux expériences semblables et les approches des différents professionnels (résumé fait par L Morisseau)

« Le consentement éclairé en périnatalité et en pédiatrie »

Sylvie Séguret, Collection La vie de l'enfant. Ères (ed) 2004

Livre intéressant. Il a été écrit à partir d'un congrès qui s'est déroulé à l'hôpital Saint-Vincent de Paul en juin 2002.

L'ensemble du livre apporte une réflexion très intéressante sur les avancées de la relation soignants-patients dans les services de périnatalité où sont actuellement traités les questions éthiques les plus difficiles. En effet, l'évolution des techniques et des pratiques actuelles concernant la procréation médicale assistée, les hospitalisations des prématurés ont alimenté la réflexion entre les somaticiens, gynécologues obstétriciens, pédiatres, psychiatres, et psychanalystes d'enfants. Chaque intervenant, de sa place, propose une réflexion pertinente.

Ce livre propose à la fois, une actualisation des lois et des circulaires les plus récentes, montrant comment il est nécessaire de faire évoluer les pratiques en favorisant le travail d'équipe comme la concertation avec les parents devenus acteurs du soin.

Luc Gourand parlera de « consentement mutuellement éclairé ». Il met en avant le vrai risque médico-légal : le risque d'un déficit de paroles et de communication plutôt que le déficit d'informations. Il s'agit davantage d'un « consentement à la rencontre ». Il est souligné l'asymétrie des positions entre patient et médecin qu'on voudrait croire effacée par l'information partagée. Il est fait appel davantage à la notion de relation « contractuelle » qu'à une relation d'égalité, leurre dans des circonstances aussi dramatiques. L'un est directement impliqué, l'autre non. En fait l'ensemble des intervenants se retrouvent autour de l'idée que l'acceptation de la confiance reste l'élément essentiel de la rencontre entre patient et corps médical. Elle implique une dépendance du patient mais acceptée.

(résumé fait par L Morisseau)

L'enfant chef de famille. L'autorité de l'infantile.

Daniel Marcelli, Albin Michel (ed) ; Mai 2005

Livre écrit par un pédopsychiatre, facile à lire, destiné manifestement au grand public. Il décline autour de la notion d'autorité les données actuelles de la pédopsychiatrie avec ses diverses orientations (psychanalyse, abord comportemental, théorie de l'attachement, cognitivisme) et les associe aux données éthologiques, anthropologiques, sociologiques qui sont largement abordées. Il se réfère largement aux changements sociologiques concernant la famille. Les références bibliographiques sont nombreuses. Pour un pédopsychiatre, les données sont déjà bien connues. Elles sont ici rassemblées en lien direct avec l'évolution de la société. L'idée originale est celle donnée dans le titre, l'enfant étant actuellement détenteur de l'autorité. L'auteur avance quelques idées originales sur la place de l'enfant et l'autorité. En particulier l'idée d'une trajectoire familiale plutôt que la définition statique qu'elle avait autrefois. Il insiste sur la fragilisation des liens d'alliance entre les familles par le mariage qui fait place davantage aux liens de filiation. Le couple est à son avis mis en danger par le fait que l'amour est désormais au premier plan de cette relation. L'enfant est désormais au premier plan et devient l'avenir de l'homme. C'est la notion de parentalité avec ses devoirs qui est apparue mettant de côté l'autorité paternelle. Le livre est intéressant, riche en informations.

(résumé fait par L Morisseau)

Pierre Lequien. Le nouveau-né.

Armand Colin, n° 128 « Psychologies », 2005, 127p.

Ce petit livre, écrit par un professeur de pédiatrie, a toutes les qualités (ou presque). Car plus qu'un livre de médecine pour néophytes, c'est un véritable guide de puériculture qui sait faire la part entre le respect de la liberté des parents et l'argumentation scientifique sur des sujets, tels le choix entre sein et biberon, le co-sleeeping (laisser l'enfant partager le lit des parents), ou des sujets plus techniques tels ceux de la médecine prédictive (dépister les risques de diabète ou d e maladie cardio-vasculaire chez le nouveau-né, la mort subite du nourrisson etc .) On ne peut faire mieux sous un tel format (poche). La culture anthropologique de l'auteur mérite aussi d'être
soulignée (de Van Gennep à Jacques Gélis, il a tout lu !) . Un livre à consommer sans modération tous les parents de bébés (770.000 par an ).

résumé par Geneviève Delaisi de Parseval (Psychanalyste)

MELLIER Denis (2005), Les bébés en détresse. Travail de lien et intersubjectivité. Une théorie de la fonction contenante.

Paris, P.U.F., collection Le Fil Rouge, Psychanalyse et psychiatrie de l'enfant, 312 p.

Une théorie de la fonction contenante pour le soin psychique : analyse de la spécificité du
travail psychique pour percevoir, reconnaître, contenir et transformer des souffrances qui ne
peuvent encore se traduire en émotions, comme chez les bébés ou pour des sujets profondément en détresse.

Benoît Bayle - L'enfant à naître Identité conceptionnelle et gestation psychique

Erès, mai 2005, 392 p.

Certains troubles du développement psychologique émergent-ils dès la conception ? Comment les repérer dès la grossesse, chez l'enfant ou à l'âge adulte ? Pouvons-nous expliquer leur survenue, mais aussi les prévenir ou les traiter ? Permettent-ils de mieux comprendre la grossesse ordinaire ?

Pour l'auteur, l'embryon humain possède, dès sa conception, une identité qui ne se limite pas au seul plan biologique, mais se définit dans l'ensemble des registres humains. La grossesse représente la première période du développement psychologique de l'être humain conçu. A partir de cette hypothèse, il aborde de façon très complète des sujets divers rassemblés autour du fil conducteur de la conception humaine et de la grossesse : enfant de remplacement, problématique du deuil, traumatisme sexuel, déni, maladie mentale. Il apporte également des réponses inédites aux nombreuses interrogations ou inquiétudes, suscitées par les nouvelles techniques de fécondation. Au cours de cet itinéraire, il recueille l'expérience de nombreux cliniciens, rapporte ou discute les commentaires psychopathologiques, propose ses propres études de cas, échafaude quelques concepts psychopathologiques originaux comme la survivance périconceptionnelle. Sa principale préoccupation est de rassembler au fil de cette lecture un corpus clinique qui nous permette de mieux comprendre la conception humaine et la place qu'elle occupe dans le développement psychologique, en particulier au cours de la période prénatale. Cette approche intéresse tous les âges de la vie, depuis l'embryon humain jusqu'à l'adulte, puisqu'une psychopathologie conceptionnelle peut s'exprimer à travers le temps, concernant aussi bien la femme enceinte, le nourrisson, l'enfant, l'adolescent ou l'adulte. Aux cliniciens de savoir l'identifier à partir des repères proposés.
(texte de la quatrième de couverture)

Michel Tort. "Fin du dogme paternel".
Paris, Aubier "psychanalyse", 2005, 490 p.,24 euros

"C'est aussi un pavé dans la mare aux canards des sciences humaines françaises, l'auteur tirant à feu nourri - et non sans parfois une justesse et un à-propos confondants - sur tous ceux (psy de tout poil, anthropologues, sociologues etc.) qui ont eu le malheur ou la bonne idée de s'exprimer sur la "question du père" depuis une quarantaine d'années. Le tout n'est au demeurant nullement indigeste et s'avère même parfois carrément désopilant, Michel Tort sachant manier l'ironie, voire le persiflage, comme nul autre."

Sous la direction de S. Missonnier, B. Golse et M. Soulé
"La grossesse, l'enfant virtuel et la parentalité Éléments de psycho(patho)logie prénatale"

PUF, Collection Monographie de la psychiatrie de l'enfant. Parution septembre 2004

Jacques Dayan, Gwenaëlle Andro et Michel Dugnat. "Psychopathologie de la périnatalité"

Collection: Les âges de la vie. Edition: Masson, Paris, 1999, pp549

Cet ouvrage clair et riche d'information s'adresse non seulement aux psychiatres, pédopsychaitres, psychologues cliniciens mais aussi aux
gynécologues, obstétriciens et tous les professionnels qui ont à faire avec la santé mantale, la naissance de la parentalité dans les situations difficiles et les troubles mentaux de la grossesse et du postpartum. (N Glangeaud)

Livre collectif sous la direction de Sylvain Missonnier et Hubert Lisandre "Le Virtuel, le présence de l'absent"

Collection: Pluriels de la Psyche. Edition: Médiclaes et Scientifiques EDK 2003, pp264

Cet ouvrage commence d'abord par tenter de "définir le virtuel pour le problématiser", puis traite de la relation entre "le virtuel et le corps" en passant le fantasme et "les identités bouleversées". La deuxième moitié de l'ouvrage porte sur "le virtuel appliqué" à la psychopathologie et nous amène finalement à essayer de décrire "les voies d'avenir" incluant le rôle possible d'internet. Je dirai rien sur la conclusion que je vous laisse découvrir. (N Glangeaud)

Sylvain Missonnier : "La consultation thérapeutique périnatale, un psychologue à la maternité"

Collections La vie de l'Enfant. Edition érès. 2003 pp255

"Le titre est sobre et sans équivoque: il s'agit d'un travail visant à préciser et à revisiter, dans le chammp de la psychiatrie périnatale, la théorie et la pratique d'un outil désormais classique et fondamental dans le champ de la pédopsychiatrie, à savoir la consultation thérapeutique"....
"Ce texte est indénialblement créatif, ancré dans une clinique et une expérience qui nourrissent la réfelxion théorique en nous ouvrant de nouvlles pistes d'action et de réflexion..." (extrait de la préface de B Golse).

Benoît BAYLE : "L'embryon sur le divan: Psychopathologie de la conception humaine"

Collection "Médecine et psychothérapie" (2003)

Sollicitées par un nombre croissant de couples, les techniques de procréation médicale assistée (PMA) se sont banalisées, ouvrant aujourd’hui un véritable débat sur le statut de l’embryon humain, dans lequel psychologues et psychiatres sont amenés à jouer un rôle crucial. En effet, comment nier l’impact des modalités de conception de l’être humain sur son propre devenir psychologique ?

Dans cet ouvrage, Benoît Bayle aborde en détail les différentes problématiques liées à cette question. Exposant tout d’abord la progression des recherches effectuées dans la connaissance des processus conceptionnels, du développement embryonnaire, puis par la suite des moyens de pallier à l’infertilité, l’auteur resitue la place de l’individu à naître dans ce contexte conceptionnel qu’il qualifie de véritable " révolution ".

Enfants de la PMA, conçus de couples stériles, d’un père déjà mort au moment de la fécondation, ou encore d’une mère ménopausée, tous ces cas sont abordés à l’aide de nombreuses observations cliniques qui viennent illustrer le propos. L’auteur introduit alors la notion d’ " être-conçu ", mettant en avant l’importance du lien entre conception et développement psychologique futur de l’individu conçu. Ainsi, dépassant les préoccupations liées aux nouvelles techniques de fécondation, sont abordés différentes scènes conceptionnelles, comme celles de l’enfant de remplacement, l’enfant issu d’un viol, l’enfant de mère schizophrène ou encore celui ayant fait l’objet d’un déni de grossesse.

L’objet de ce livre est justement de démontrer que, au-delà du phénomène de société que constitue l’expansion des techniques de procréation assistée, se situe un autre débat dans lequel la psychopathologie de la conception humaine occupe une place considérable.

Cet ouvrage s’adresse aux psychiatres et aux psychologues, mais aussi aux gynécologues-obstétriciens, aux sages-femmes et aux pédiatres, ainsi qu’à toute personne concernée par les problèmes actuels en bioéthique.

Benoît Bayle est psychiatre, spécialisé en psychiatrie périnatale et en bioéthique, praticien hospitalier au service de psychiatrie infanto-juvénile des Hôpitaux de Chartres. (note de l’éditeur)

Lynne MURRAY & Liz ANDREWS - The social baby
Understanding babies’ communication from birth

Foreword by Professor John A Davis MD FRCP Produced by the Children’s Project Limited

Les belles photos que contient cet ouvrage sont, à elle seules, suffisamment parlantes pour se passer de commentaires qui, très clair ,est également de grande qualité. Les auteurs insistent sur l’interaction parents –bébé en conférant à ce dernier une identité d’emblée sociale, encourageant et stimulant son effort communicationnel .
L’intérêt de cet ouvrage très pratique réside dans l’envie qu’il stimule chez les parents de s’adapter ,s’accorder à la sensibilité de leur enfant .Il constitue un invite à stimuler leur curiosité pour lire, interpréter, comprendre ,déchiffrer sa langue et les signaux qu’il émet. Ce souci de favoriser l’engagement réciproque de ces deux " débutants " qui peuvent également avoir des moments de vulnérabilité , a quelque chose d’émouvant .
Cet ouvrage tout en mettant l’accent sur l’importance des relations d’objets dans la constitution de l’extériorité " sociale " du nourrisson ,aborde également les orages pulsionnels :cris, pleurs, détresse, désorganisation induite par l’intrusion que constituent ces gestes du quotidien pourtant nécessaire que sont : le change, l’habillage et même le bain qui n’est, parfois pas très apaisant chez des bébés hypersensibles ! Sa lecture facile, la riche iconographie le met le rend accessible aux parents comme aux professionnels de la santé mentale .
(Note de lecture de Abram.Coen)

Jaspard M, Brown E, Condon S, Fougeyrollas-Schwebel D, Houel A, Lhomond B, Maillochon F, Saurel-Cubizolles MJ, Schiltz MA.
Les violences envers les femmes en France. Une enquête nationale.

La Documentation française, 2003, 370 pages

Des chiffres : « une femme sur dix victime de violences conjugales », « 50 000 viols perpétrés chaque année à l’encontre des femmes » ; des constats : « plus que la rue, le huis clos familial est un lieu de violences », « les grandes métropoles sont un espace sexiste pour les jeunes femmes »…
D’où proviennent ces données ? Que recouvrent ces affirmations ? Comment ont-elles été établies ? C’est à cet ensemble de questions que ce livre tente de répondre, en restituant les résultats de l’Enquête nationale sur les violences envers les femmes, commanditée par le Service des droits des femmes et de l’égalité et menée en 2000. Inscrite dans un contexte international de lutte contre les violences envers les femmes, cette enquête statistique est la première réalisée en France sur le sujet. En parlant, pour la première fois lors de l’enquête, des violences qu’elles ont subies, nombre de femmes victimes ont brisé le silence. À l’image trop restrictive de la femme battue, se substitue celle de femmes confrontées à des violences physiques, mais aussi verbales, psychologiques et sexuelles. Au-delà de l’approche émotionnelle, l’équipe de recherche qui a mené l’enquête a voulu que cette publication soit un outil de réflexion et une contribution essentielle aux débats en cours. (Note de l’éditeur)

OUVRAGES DOCUMENTAIRES (TOUT PUBLIC)

Elisabeth DARCHIS : "Ce bébé qui change votre vie"

Editions Fleurus (octobre 2002)

Tome 1: Le temps d'avant la naissance
Tome 2: Les premiers mois dans la famille
Deux tomes, riches en témoignages, qui répondent aux interrogations des futurs et jeunes parents. Une approche psychologique et des conseils pratiques sur un ton simple et acessible pour accompagner les parents dans leur nouveau" métier".
(Note de l’éditeur)

ROMANS

Charlotte PERKINS GILMAN : « La séquestrée »

Phebus, Paris, 2002, (1890, en anglais "The yellow wallpaper").

C. Perkins est une écrivain américain de la fin du XIXème siècle, amie de
Edith Wharton et Alice James, soeur de Henry et de William James. Ce fut une
femme passionnée, qui connut 2 maris, des amitiés féminines intenses,
féministe dans les mouvement américains, conférencière appréciée. Elle vécut
une psychose aigue du postpartum à la naissance de sa fille, non reconnue
par l'entourage, à l'origine d'une souffrance mentale indicible. Cette
nouvelle brève raconte à la première personne cette expérience délirante
avec son issue violente. (note de lecture de Odile Cazas)

Marie DARRIEUSSECQ : “Le bébé”

Editions P.O.L., 2002

« Ici l’écriture pousse avec le bébé et le bébé profite de l’écriture, puis que ce cahier rend sa mère heureuse ». Mais l’auteur nous parle aussi du baby blues, à sa façon, et aussi, très délicatement, évoque lorsque tout bascule dans sa tête et que les choses simples deviennent compliquées, et vides. (note de lecture de Nine Glangeaud)

N’hésitez pas à nous envoyer à N Glangeaud et à A Coen vos publications ou les romans que vous avez appréciés traitant de la santé mentale périnatale avec une courte note de lecture.
(voir la page "contact").

 

Lectures revisitées par Françoise Cahen

 

Le contenu de cette page est sous l'entière responsabilité de F Cahend
Email : fcahen@club-internet.fr

Introduction

Psychologue formée à la clinique par le Professeur Claude Revault d'Allonnes j'ai toujours travaillé en Maternité. Ayant comme références théoriques la psychologie dynamique je me suis intéressée aux processus inconscients qui peuvent être à l'oeuvre dans la transmission de la vie et de ses avatars.

De l'Interruption Volontaire de Grossesse à l'infertilité, des grossesses pathologiques au Diagnostique Prénatal j'ai pratiqué la psychologie clinique dans divers Services de Gynécologie Obstétrique, avec une écoute psychanalytique.

Relire certains auteurs qui m'ont enrichie por ma formationu à ce travail d'écoute et le faire partager aux plus jeunes, tel est mon souhait !

Par ailleurs je présenterai quelques livres ou films qui me paraissent pouvoir intéresser les lecteurs qui consultent le site Marcé.

ANZIEU Didier,Une peau pour les Pensées,Entretiens avec Gilbert Tarrab

ANZIEU Didier,Une peau pour les Pensées,Entretiens avec Gilbert Tarrab, publié en 1986 , Editions Clancier-Guénaud,( réedité par les éditions du collège psychanalyse groupale en1991, donc livre à trouver en bibliothèque ou par Amazon)

Voici un livre revisité et qui m’a semblé d’une lecture facile (sous forme d’entretiens) et abordant de nombreux sujets d’actualité. Didier Anzieu, célèbre psychanalyste français (1923-1999) est surtout connu pour le concept du « moi peau » et de ses nombreux apports au travail en groupe.
Dans ce livre d’entretiens il s’explique sur la façon dont il est devenu psychanlyste et professeur de psychologie clinique .Au cours des différents chapitres les entretiens permettent de mieux connaître l’auteur et ses nombreux travaux : tels que le corps avec le concept de Moi- peau, le groupe et la notion d’illusion groupale, ainsi que les processus de création.
Il nous précise ce qu’il entend par le « Moi-peau » qu’il définit ainsi : « je désigne une figuration dont le Moi de l’enfant se sert au cours des phases précoces de son développement pour se représenter lui-même comme Moi contenant les contenus psychiques à partir de son expérience de la surface du corps » ; il montre ainsi comment les fonctions du Moi se développent par étayage sur les fonctions de la peau. Ceci permet de faire des liens avec les notions de Holding de Winicott. Il a écrit un livre entier sur ce concept : publié aux éditions Dunod,1985 ., réédité 1995.
Dans ces entretiens plusieurs autres sujets sont intéressants : le couple, l’amour et aussi sur la naissance des événements de mai 1968 que l’auteur a vécu tout à fait en direct puisqu’il était alors Professeur à Nanterre, dans cette toute nouvelle université. Il tient dans ces entretiens des propos qui seraient tout à fait d’actualité.
Avril 2009

LANGER Marie, Procréation et sexualité

LANGER Marie, Procréation et sexualité, Etude psychanalytique et psychosomatique
Ed des femmes, 2008, 511 p, traduit de l’espagnol par Danièle Faugeras

Ce gros recueil de textes est préfacé par Janine Puget qui a connu M. Langer .Dans la préface J.Puget retrace la vie et les recherches de M.Langer. Celle-ci est née à Vienne en 1910.Médecin et psychanalyste elle a travaillé avec Freud. .Après avoir combattu le nazisme , elle a été obligée de s’exiler vers l’Espagne, puis l’Amérique du Sud et plus spécialement en Argentine.

Ce livre traite « des difficultés qui peuvent affecter les fonctions féminines –c'est-à-dire la menstruation, la conception, la fertilité, les troubles associés relatifs à l’allaitement, etc. »Son travail théorique s’appuie sur une clinique importante mais aussi sur une réflexion politique, sociologique et historique sur la place des femmes dans diverses sociétés.

Parmi les chapitres qui peuvent plus particulièrement nous intéresser je signale ceux intitulés :L’image de la « mauvaise mère »
La grossesse et l’accouchement
Problèmes psychologiques de l’allaitement

Marie Langer explique dans les différentes préfaces qu’elle a faite pour les nouvelles éditions de son livre combien elle évolue, remanie, mais que pour l’essentiel au niveau psychanalytique ses écrits sont toujours valides.

10 pages de références bibliographiques complètent ces textes.

Le guide du bébé

Bien accompagner bébé de 0 à 1 anPierre PERBOS, Dr.Bernard TOPUZ

Edition Librio 740, nouvelle édition septembre 2008

Voici un petit guide qui devrait rendre service aux jeunes parents un peu désorientés lors de leur sortie de la Maternité. Court (96 pages), peu cher (2 euros), écrit par un médecin de santé publique qui fut médecin responsable de la PMI du 93. Très bons conseils donnés par de fins professionnels de la petite enfance qui s¹appuient non seulement sur leur expérience clinique mais aussi sur celle de nombreux spécialistes dont ils ont coordonné la pratique professionnelle

Reitman Jason

JUNO, film de Jason Reitman

Actuellement sur les écrans (février 2008) ce film canadien qui a reçu de nombreux prix, spécialement pour l’excellente actrice, Ellen Page, peut intéresser les lecteurs du site Marcé . Ce film est très plaisant : il traite avec humour, finesse, intelligence plusieurs points qui nous concernent plus particulièrement. Par exemple : L’annonce que l’adolescente fait de sa grossesse à son père et à sa belle-mère. Comment Juno décide de poursuivre la grossesse ; Les liens que Juno entretient ave le couple qu’elle a choisi pour donner son bébé en adoption ; enfin la belle scène de la naissance avec les réactions de sa belle-mère. C’est un beau travail ! un agréable moment pour le spectateur !

ENRIGT Anne

ENRIGT Anne,Le choc de la maternité,
Actes Sud, 2007 pour la traduction française, (titre original Making Babies.Stumbling into Motherhood, Londres, 2004), avant propos de Nancy Huston

Ce livre récemment paru m’a attirée, d’autant plus qu’il y a un avant- propos de Nancy Huston. Anne Enright est une écrivain irlandaise, qui a reçu le prix « Man Booker Price » en octobre 2007, l’équivalent de notre Goncourt, pour son roman « The Gathering ». Nancy Huston, femme écrivain qui avait créer en son temps la revue Sorcières, se réjouit de ce livre qui ferait « partie d’une révolution.Il relève d’un phénomène inouï dans les deux sens du terme-incroyable et non entendu, car écrit-elle il existe un nombre dérisoire de textes de mères sur cette expérience fondamentale au sens le plus strict :le fondement ,la fondation de toute vie humaine ». Il s’agit ici de la chronique d’une femme qui décrit ses émotions en découvrant son corps enceint, son accouchement et les premiers mois de la vie de son premier enfant. « La plus part de ces textes, précise l’auteur, ont été commencé après la naissance de mon premier enfant,une fille… j’avais envie de dire quelque chose sur l’anxiété de la reproduction, son aspect saugrenu, et comment ça donne l’impression de mourir, d’être totalement retournée . » Pour Nancy Huston cette chronique est « tour à tour émouvante, profonde et désopilante, du chamboulement invraisemblable qu’a provoqué la maternité dans la vie de son auteur ». Il s’agit d’une suite de petits textes, écrits avec humour, de la malice et parfois des comptes à régler avec les hommes, voir par exemple le texte sur la saleté, qui se termine d’ailleurs sur une critique sur elle-même.

BERGE Prune

BERGE Prune, T'es pas ma mère,
Acte Sud Junior, mai 2001,10 x19 ,84 p

Bref roman, ce petit livre se présente comme une suite de lettres échangées entre une femme qui a accouché sous X ,Stéphanie 20 ans,fille adoptée ,sa mère adoptive,et quelques autres. .Dans un style clair et concis l'auteur tisse une réflexion sur les conséquences de l'adoption.

CLEMENT Jean-Loup

CLEMENT Jean-Loup, Mon père, c'est mon père , L'histoire singulière des enfants conçus par Insémination Artificielle avec Donneur,
L'Harmatan, Paris, 2006 ; 265p, 5 p de bibliographie.

L'auteur connaît bien le sujet : il travaille au CECOS de Lyon depuis de nombreuses années. Il nous offre là le résultat d'une très intéressante recherche sur ce que disent des enfants conçus grâce à un don de sperme. Ce sont maintenant des adultes.

Toute la première partie nous informe sur l'infertilité masculine et comment les CECOS (Centre d'étude et de Conservation du Sperme) se sont créés pour offrir un palliatif aux hommes infertiles.

Jean-Loup Clément donne ensuite la parole aux « enfants » interviewés pour qu'ils donnent leur vécu de cette conception pas comme les autres. Le secret de leur conception et la façon dont ils en ont été informés est un point fort, qui est d'ailleurs l'une des questions majeures sur lesquelles est interpellés les futurs parents, de même que la question de l'anonymat des donneurs.

J.L.Clément nous donne des « histoires de vie » qui nous permettent de mieux appréhender cette question si difficile du recours à des tiers dans la procréation, mais surtout, comme il l'écrit lui-même « cette recherche auprès de ces enfants conçus par IAD interroge d'abord et avant tout la question des origines ».

FONTY Bernard

FONTY Bernard , Bonjour l'aurore,chemins de la mise au monde,
joseph Clims ed ,1986,

L'auteur, chirurgien , gynécologue -accoucheur a participé à l'aventure de la Maternité des Lilas et s'est engagé lors des batailles pour la liberté de la contraception ,pour la légalisation de l' I .V.G.. Après un temps dans le Service de Gynécologie obstétrique d' A . Béclère à Clamart le voici installé en cabinet libéral.

Son livre nous fait part de son expérience de clinicien : de ses doutes, de ses réflexions sur les « chemins de la mise au monde ».

Il dénonce une certaine maîtrise, emprise médicale où la technologie s'installe , s'impose.Mais il n'a pas de certitudes . Il dit le rôle ambigu du médecin accoucheur à la fois au service de la femme enceinte et aussi au service de l'enfant, ce qui ne va pas toujours ensemble.

A propos du moment même de la naissance il interpelle les différentes méthodes d'accompagnement des femmes mais insiste sur la nécessaire prise en compte de l'individualité de chacune,ce qui est pour lui, un choix idéologique fondamental.

Si la naissance est, comme il l'écrit, son seul vrai sujet, son questionnement , toujours d'actualité est bien plus vaste.

BYDLOWSKI. M., BYDLOWSKI. R.

BYDLOWSKI. M., BYDLOWSKI. R., Le cauchemar de la naissance, Contribution à la représentation inconsciente de l'accouchement.Topique 17 ,(Paris,EPI,avril 1976,N° 17,pp.139-155)

Cet article princeps fut repris par l'auteur principal, Monique Bydlowski

  • avec PAPIERNICK. La névrose traumatique post-obstétricale « signal symptôme » dans la prophylaxie des accidents périnataux, Médecine et Hygiène, 1978, 36, 1272,352-354
  • avec RAOUL DUVAL A. : Un avatar psychique méconnu de la puerpéralité : la névrose traumatique post –obstétricale, Perspectives psychiatriques , 1978, 4, N° 68, pp.321-328
  • dans le livre : La dette de vie , Itinéraire psychanalytique de la maternité, Paris, P.U.F. Le fil Rouge, 1997, pp45-53.

Dans cet article les auteurs, à partir d'observations cliniques « de femmes enceintes dans l'après-coup d'une grossesse précédente menée à terme et soulignons-le, dramatiquement achevée…. »font une analogie avec la névrose traumatique. Ils en reprennent l'approche théorique, montrent comment cette théorisation s'applique à la clinique spécifique de la grossesse suivante.

L'article se termine par une approche anthropologique et historique de la naissance, rappelant que toute naissance humaine est un événement qui s'inscrit dans la culture.

Cet apport théorico clinique est particulièrement important : il permet de sensibiliser les équipes obstétricales et ainsi de prévenir d'éventuels accidents périnataux.

Leboyer Frédéric

Leboyer Frédéric , Pour une naissance sans violence, Seuil, Paris ,1974

Par petites phrases nettes, répétitives, comme des petits poèmes, Frédéric Leboyer raconte ce moment le plus ordinaire et le plus extraordinaire de l'existence : la naissance.Naître serait-t-il douloureux pour l'enfant comme il l'est pour la mère demande-t-il ? Il rappelait voici 25 ans, ce qui maintenant nous semble évident : le nouveau-né est une personne, même s'il ne parle pas.mais qu'il peut « hurler son chagrin ». Photos à l'appui il nous montre ces bébés au visage crispé, douloureux des naissances : « on croit que le nouveau-né ne sent rien, il sent tout !le raz de marée des sensations qui l'emporte à la naissance dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. ».

Frédéric Leboyer décrit comment tous les sens sont en éveil et comment l'accueil de l'enfant peut s'améliorer pur une naissance sans violence. « Cette naissance sans violence fait des enfants forts parce que libres, sans conflit.Libres et pleinement éveillés.

L'agressivité n'est pas la force.Elle en est tout le contraire, l'agressivité, la violence, ce sont la faiblesse, l'impuissance et la peur masquées . »

Voilà une part du message que nous délivrait alors F.Leboyer. Il a été en partie entendu, bien qu'il y ait toujours à rappeler cette évidence !

Il semble intéressant de rappeler ce livre cette année où s'est tenu, en mai, la 2 e semaine mondiale pour l'Accouchement Respecté.

CARLONI (Glauco), NOBILI (Daniela)

CARLONI (Glauco), NOBILI (Daniela). La mauvaise mère, phénoménologie et anthropologie de l'infanticide (1975)
Trad.franç.R.Maggiori, (Paris, Payot, coll. Sciences de l'Homme, 1977, 265 p.) Ecrit par 2 psychiatres, psychanalystes, Italiens ce livre se propose d'étudier un phénomène très grave et relativement occulté : la pulsion infanticide des parents envers leurs enfants et plus spécifiquement, nous précisent les auteurs, « le filicide commis par la mère, c'est-à-dire le renversement le plus radical du comportement soi-disant maternel ». Le mot filicide est même censuré tant nous avons du mal à croire à l'ambivalence propre à tout sentiment humain, alors que le travail de ces auteurs est, écrivent-ils, de contribuer « à la connaissance des monstres et des rancoeurs qui habitent la partie la plus infantile de la psyche adulte, et en particulier de l'agressivité et des jalousies que dénote le comportement de nombreuses mères vis-à-vis de leurs enfants ». Pour ce faire Glauco Carloni et Daniella Nobili s'emploient à nous montrer que l'amour parental résulte d'une conquête très lente et non irréversible ; pour étayer leurs thèses ils ont recours à la mythologie, à l'ethnologie, à l'histoire, aux contes de fées, et même à la rubrique des faits divers des journaux ; bien sûr aussi à leur expérience clinique.L'intérêt de cet essai si richement documenté tient à ce qu'il rétablit dans toute sa force cette pulsion infanticide si violemment niée qui traverse l'histoire des hommes.

Avant ce travail, peu de psychanalystes se sont penchés sur cette problématique : il faut citer, entre autres :GRODDECK qui fut un des premiers psychanalyste a entamé la croyance en le toute bonté maternelle.
Le texte important de D.W. WINNICOTT : « La haine dans le contre-transfert » écrit en 1947 paru dans De la pédiatrie à la psychanalyse (traduction française, 1 vol., Payot Edit., pp48-58) Geoges DEVEREUX, Why Oedipus killes Laius ? Article écrit en 1953 et paru dans l'Int.J.Psy., 34,132-141.

En 1977 Michel Soulé organise une journée d'Etude intitulée : Mère Mortifère, Mère Meurtrière, Mère Mortifiée, dont les communications ont été publiées aux Editions ESF en 1978, et qui peuvent compléter et élargir les apports des psychiatres Italiens.

Gauthier Xavière, Février

Gauthier Xavière, Dire nos sexualités, contre la sexologie, éditions Galilée, Paris, 1976,320 p.

Le journal Le Monde signalait le 17/12/2004 le dernier livre de Xavière Gauthier : Paroles d'avortées, quand l'avortement était clandestin, préface de Gilles Perrault, Ed de la Martinière, 304 p.

Quel chemin parcouru, que d'études, depuis Dire nos sexualités !

Dans la 1ere partie l'auteur fait une critique virulente de certains livres de sexologie qui veulent normaliser, et de ce fait pathologiser, la sexualité. Donc, «  face au jugement moral, réactionnaire, de la sexologie, il m'a paru urgent de rendre à chacun sa parole sur sa sexualité. »Pour ce faire Xavière Gauthier écoute et enregistre des entretiens (41 dont 26 hommes ,15 femmes) qui répondent à son unique question : « Quelles sont vos pratiques sexuelles ? »Elle en rend compte dans la dernière partie de son livre en « écrivant tout ce qui m'était dit, sans exercer de choix.l'essentiel est la PAROLE, le discours. Ils ou elles parlent avec leurs mots. «  Pas question pour moi de conclure sur ces entretiens, de dire si ces sexualités, qui sont énoncées en 1972, 74, 75, sont libérées.mais l'auteur trouve inquiétant la façon dont certains nient la différence des sexes.

25 ans plus tard cette problématique n'est-elle toujours pas d'actualité ?

Guérin Guite, Décembre

Guérin Guite , L'enfant inconcevable, Histoires de femmes
Acropole, Paris, 1988, 251 p.

Ce texte écrit par quatre médecins femmes (Elizabeth Aubény, Madeleine Dayan-Lintzer, Michèle Lachowsky et Guite Guérin), trois gynécologues et une psychanalyste, raconte des histoires de femmes « stériles ».Leur approche n'est pas technique mais globale, «. recherche du particulier, de l'irréductible à toute généralisation » .C'est ainsi que dans l'observation clinique des patientes, 14 vignettes, elles ont transcrit en détail la vie de ces femmes et leurs lignées.Puis, ensemble elles ont longuement discuté, réfléchi, partagé des doutes, des angoisses, échangé des hypothèses, élaboré ce qu'il en a été de leur rôle de thérapeute.

Chaque vignette clinique se lit comme une petite nouvelle. A la fin de chacune de ces histoires, questions et réponses éclairent la lecture en précisant la pensée du médecin. A la fin elles abordent trois aspects théoriques de l'infertilité, toute une partie étant consacrée à l'infertilité dans le couple et à sa résonance pour les partenaires concernés.un glossaire explique les termes techniques.

FERRARO Fausta, NUNZIANTE-CESARO Adele, Octobre, novembre

FERRARO Fausta, NUNZIANTE-CESARO Adele L'espace creux et le corps saturé, La grossesse comme agir entre fusion et séparation
Trad.franç. par Simone Matarasso-Gervais (Paris, des femmes, 1990, la psychanalyste, 349 p.)

Voici un ouvrage qui a eu peu de publicité et qui, pourtant, a une approche originale des processus en jeu dans la maternité.

Plusieurs auteurs rassemblent ici le résultat de recherches cliniques.

En première partie ce volume retrace, à partir de la théorie psychanalytique, les grandes étapes du développement de la sexualité féminine. Les auteurs explorent ensuite les significations diverses que peut revêtir la grossesse en insistant sur le rôle irremplaçable de la mère non seulement dans la naissance biologique mais dans la naissance psychologique. Nombreux lieux communs sont discutés et plus spécifiquement celui du rapport de la grossesse avec la féminité : la maternité n'est pas la voie d'accès privilégiée à la féminité.L'espace creux du corps de la femme est explicité ; de même que la « reconnaissance de la donnée anatomique comme fondatrice dans son articulation « accidentée » avec les représentations mentales qui se greffent sur elle au cours de la croissance ».La grossesse serait pour ces auteurs , un moment de mise en acte de la pulsion fusionnelle primitive, le remplissage de quelque chose qui s'est vidé à la naissance .Le moteur de la procréation serait le désir de restaurer la relation primaire ,de nier le traumatisme de la séparation originaire.La maternité,fantasme d'un « corps plein »,comporte la réémergence des pulsions les plus archaïques .

Le dernier chapitre de cette première partie décrit « la grossesse comme agir dans le scénario de l'histoire des femmes »

La deuxième partie rapporte les résultats d'une enquête faite à Naples sur la maternité.

Ce livre est complété par une importante bibliographie.

DEVEREUX, Juillet, Aout, Septembre

DEVEREUX (Georges) BAUBO, la vulve mythique
Publié avec le concours du Centre National des Lettres
(Paris, Jean Cyrille Godefroy, 1983,203 p., Bbg.)

Georges Devereux applique ici sa méthodologie : il analyse le mythe grec de Baubo (Iambe), véritable personnification du sexe de la femme. Il recherche dans d'autres cultures : égyptienne, étrusque, japonaise .le même mythe.

Il interprète le mythe d'origine et ses variantes en s'appuyant sur les associations de patients en analyse ou sur ses propres associations : il fait ainsi un aller et retour continuel entre fantasmes et mythe.Il en conclut que « l'exhibition de la vulve donne à ce geste un caractère phallique alors même que la vulve, en tant qu'organe n'a pas normalement une telle connotation ». « J'y fais, entre autres, une analyse du fantasme de la transformation de la vulve en verge et réciproquement » !

Cet ouvrage, très documenté, permet au lecteur ses propres associations lui rappelant, comme le fait Georges Devereux, que l'unique pont qui relie encore l'homme moderne à celui de l'antiquité, est le psychisme humain, dont seuls les dehors changent, mais dont le substrat fantasmatique-l'inconscient- est intemporel » .

(À lire en bibliothèque !)

Georges DEVEREUX, Hongrois de naissance, se forme à l'ethnologie et à la psychanalyse : il fonde l'ethnopsychiatrie. Ses terrains d'observation d'ethnologie furent les Indiens Mohave (en Californie) et les Sedang Moi (Vietnam).

Il enseigna dans plusieurs universités américaines avant de venir en France. Il fut, pendant de nombreuses années, Directeur d'Etudes Associé en Ethnopsychiatrie à l' Ecoles des Hautes Etudes en Sciences Sociales, à Paris.

Il est décédé le 29 mai 1985 à 77 ans.

Il a écrit de nombreux articles regroupés en plusieurs livres : parmi les plus importants :

Essais d'ethnopsychiatrie générale
Trad.franc.par Tina Jolas et Henri Gobard
Préface de Roger Bastide
(Paris, Gallimard, 1970, 400 p. nouvelle édition 1998 )

Ethnopsychanalyse complémentariste
Trad.franç. par Tina Jolas et Henri Gobard
(Paris, Flammarion, 1972,285 p.)

Préfacé par lui-même il écrit : « Les essais réunis dans ce volume exposent systématiquement les grands axes de la théorie et de la méthode complémentaristes dans les Sciences de l'homme »

Son postulat fondamental fut unité et diversit é de la culture .L'unité de la culture humaine où Devereux montre qu'elle découle de l'universalité du complexe d'Odipe, l'un des énoncés fondamentaux de la psychanalyse ; si les désirs, fantasmes et autres produits du psychisme humain sont identiques chez tous les hommes, ils n'accèdent pas tous à la conscience ; ceux qui sont valorisés dans certaines sociétés, peuvent, dans d'autres être refoulés : si la folie est universelle, comme la culture, ses formes concrètes sont variables,comme les cultures. : «Tout phénomène humain doit être interprété dans le cadre de plusieurs systèmes de référence à la fois»Pour G. Devereux sa méthode complémentaire est duelle, à la fois psychanalytique et ethnologique.

De l'Angoisse à la méthode
(Paris, Aubier, 1994)

Deux autres livres plus spécifiquement dans le champ qui nous intéresse :

A Study of Abortion in Primitive Societies
A typological, distributional, and dynamic analysis of the prevention of birth in 400 preindustrial societies.
(New York, International Universities press, inc, 1976, revised edition,, 414 p.)

Femme et Mythe
Publié avec le concours du Centre National des Lettres
(Paris, Flammarion, 1982, 346 p.)

IRIGARAY, Juin

IRIGARAY (Luce). Et l’une ne bouge pas sans l’autre
(Paris Les éditions de minuit, 1979 , 24p)

Très bref écrit de Luce Irigaray, intéressant pour ses divers niveaux de lecture.L’auteur est psychanalyste, philosophe et linguiste belge. Elle interroge dans ses nombreux ouvrages (Spéculum de l’autre femme, 1974 ; Ce sexe qui n’en est pas un, 1977 ; Ethique de la différence sexuelle, 1984 …parmi ses premiers livres) l’impossibilité de définir l’essence de la féminité, « ce qu’est « la femme …qu’est-ce qui est occulté, enseveli dans le système de représentation masculine…

Ce court texte me parait intéressant car l’une des lectures possible est le lien intime d’un corps maternel enveloppant le corps d’une fille : c’est un monologue intérieur aux images évocatrices et aux jeux de mots ; cela pourrait être les mots qu’une femme enceinte adresserait à sa fille .

COLIN, Mai

Racamier P.C., La Maternalité psychotique, in De psychanalyse en psychiatrie, études psychopathologiques,ch.7, p243-256

COLIN (Mariella). Un bébé en analyse, Journal psychanalytique d’une grossesse
(Paris, Pierre Horay, 1978, Femmes en Mouvement, 199 p.) .

Il ne s’agit pas du bébé en analyse mais de l’auteur elle-même qui est en psychanalyse lorsque commence sa première grossesse. Elle écrit son journal et nous en donne le récit sans prendre de recul, écrit-t-elle, en préambule, « pour garder une trace écrite de toutes les émotions et de tous les affects qui ont été.Il ne faut pas oublier ! Ceux qui oublient sont condamnés à répéter.Il faut parler, il faut raconter tout haut, pour que la vie au féminin change réellement ». C’est une mère en devenir qui nous fait part de ses angoisses,ses fantasmes, ses réticences et résistances ;elle raconte aussi la césarienne vécue dans un climat hostile et douloureux .Le livre se termine quand Thomas,son bébé a 2 mois et demi.

Racamier, Avril

Racamier P.C., La Maternalité psychotique, in De psychanalyse en psychiatrie, études psychopathologiques,ch.7, p243-256

Paris, Payot, 1979 ; 317 p.

Ce texte fut d'abord écrit en collaboration avec C.Sens, L Carretier pour la revue « l'Evolution Psychiatrique », 1961, 4,525-570.

Racamier le reprend pour en faire un chapitre de son livre. Pour lui les psychoses puerpérales ne seraient que des accidents d'une étape dans l'évolution psycho- biologique de la femme, un avortement du processus psycho-affectif de la maternité.

L'auteur retrace la psychologie de la maternité qui ne peut ,écrit-t-il,se comprendre dans sa densité et sa complexité qu'à l'aide de la psychanalyse. L'auteur insiste sur la mouvance des structures psychiques de cette période de la vie. Pour parler de cette phase du développement psycho-affectif de la femme Racamier crée le terme néologique de Maternalité.

S'appuyant sur des observations cliniques Racamier explique son « parti thérapeutique » qui est de rapprocher l'enfant de la mère et de travailler concrètement au niveau de la relation maternelle. Il est le premier en France à parler des hospitalisations mère bébé et à traiter ainsi les psychoses puerpérales.

LEMOINE-LUCCIONI, Mars

LEMOINE-LUCCIONI (Eugénie). -Partage des femmes

(Paris, ed.du seuil, 1976,186 p., Le champ freudien collection dirigée par Jacques Lacan, nouvelle édition Point Seuil, 1982)

A partir de l'écoute d'analysants, et plus spécifiquement de celle de femmes enceintes, Madame Lemoine-Luccioni, psychanalyste, membre de l'Ecole freudienne, introduit une réflexion sur « Que veut une femme ? ». Plus spécifiquement qu'est-ce que la grossesse et l'accouchement, cette « partition », peuvent entraîner comme remaniements dans la psyché féminine ?

Ce livre, très clinique et analytique, est une belle réflexion, sur le venir femme.

Claude Revault d’Allonnes, Février

Claude Revault d’Allonnes, Le Mal Joli.Accouchement et douleur
Paris,Union générale d’éditions, 1976 – Paris,Plon, 1991.

Recherche consacrée à la sexualité et aux développements féminins ; à la féminité et à la Maternité dans leurs rapports complexes avec la douleur, notamment celle de l’enfantement…

Claude Revault d’Allonnes, Etre, faire, avoir un enfant, Petite Bibliothèque Payot Document 182, Paris, Plon, 1991-1994ed de poche.

Claude Revault dAllonnes, qui était professeur de psychologie clinique à Paris 7, a soutenu son doctorat de psychologie sur la Maternité. Ce livre est une élaboration théorique étayée de « rencontres cliniques ».L’auteur étudie ce moment crucial du devenir parent, du désir d’enfant et ses aléas, des avatars de la procréation, des processus de la parentalité. Une importante bibliographie permet de retrouver de nombreux textes.